Hátimotor Hátimotor Motoros sárkány Kezdőlap Merevszárnyú UL Forgószárnyú UL Műrepülés Videók Galéria

Version francaise Versiunea în româneste
 
Hátimotor

Kata Schäfer


Au début, je me méfiais du paramoteur : j’ai pensé que voler avec un ronronnement permanent derričre mon dos ne me plairait pas. Ce qui m’avait séduit dans la parapente était justement de pouvoir voler comme les oiseaux, avec le silence et la nature tout autour de moi. J’avais des réserves aussi ŕ cause du poids du moteur. Mon ami, Attila Blaumann – connu dans le milieu du vol comme « Indian » - a tâché de me convaincre : selon lui, aprčs avoir essayé le paramoteur je n’en séparerais plus jamais...

Finalement je me suis décidée a tenter l’expérience. Je n’ai pas eu de probleme pour entendre la radio, meme avec un casque pas spécialement prévu pour filtrer les bruits. Quant au poids, je l’ai senti un peu en m’entraînant au décollage avec le moteur arreté, mais ce n’était pas si grave que ça... et des que mes pieds ont quitté le sol, il n’y avait que la poussée derriere moi. Je zigzaguais entre les arbres au soleil couchant. Ce n’est pas fatiguant, je peux décoller meme plusieurs fois dans la journée sans me lasser. Il existe chez Parapower des petits moteurs « féminins », de 18 kg et avec un petit cadre qui convient a nous, les femmes. De plus, mon Parapower n’est meme pas de la plus petite taille. Je ne suis pas plus douée pour le côté mécanique que la femme moyenne, mais heureusement j’ai Atti pour m’épauler dans les tâches « viriles » comme l’entretien et le contrôle du moteur, moi je n’ai que’a voler a ma guise... On se prépare tous les deux a battre des records d’altitude en solo.
C’est les manoeuvres qui m’attirent le plus dans le vol libre : avec le SAT je me débrouille déja pas mal, l’hélicoptere et le wingover doivent etre encore affinés. Je voudrais progressivement apprendre les autres manoeuvres aussi. L’acro ressemble un peu a la danse : en « civil », je fais des spectacles professionnels de danse du ventre que j’enseigne aussi. Plusieurs de mes éleves ont déja essayé le vol en biplace – peut etre ces deux sports peuvent devenir complémentaires ? (Je blague...)
Ce que j’aime beaucoup dans le paramoteur est de pouvoir choisir les destinations a volonté. Voler tres bas est aussi une expérience récente et tres plaisante pour moi. Je voudrais bien faire des vols a distance, avec un itinéraire établi d’avance, comme par exemple au lac Velencei ou au Balaton. Avec Atti, un de ces weekends on prévoit d’aller aux bains de Kehidakustány, d’ou nous allons voler en paramoteur a Csobánc, pour rendre visite a notre ami Laci Simon. On va gouter son fromage de chevre, puis retour a Kehida et au sauna... Mon message aux filles : n’ayez pas peur, des weekends romantiques comme ça sont a la portée de toutes !

Infos : www.solarispp.hu, www.seherezade.hu

Schäfer Kata (Kisvirág)
Photo: Koszta Péter


 
Belépés
   

Kapcsolódó linkek
   

Hír értékelése
   

Parancsok
   

Kapcsolódó rovatok

Hátimotor

Tartalomkezelő rendszer: © 2004 PHP-Nuke. Minden jog fenntartva. A PHP-Nuke szabad szoftver, amelyre a GNU/GPL licensz érvényes.
Oldalkészítés: 0.12 másodperc